• franck

SERGIO MARCHIONNE QUITTE LE GROUPE FCA : MIKE MANLEY LUI SUCCÈDE !


Il avait annoncé son retrait du groupe italo-américain pour 2019, mais des complications post opératoires imprévues lui auront contraint de quitter le navire plus tôt : Sergio Marchionne,emblématique patron du groupe FCA depuis 2004, cède donc sa place de numéro 1 du groupe.

C'est par un communiqué laconique délivré par le conseil d'administration du groupe automobile FCA que la nouvelle a été annoncée. La situation médicale de M.Marchionne, âgé de 65 ans, « l'empêchent de reprendre son travail ». Selon les médias italiens, d’ailleurs, le patron italo-canadien serait toujours hospitalisé à l'heure actuelle. Une situation suffisamment préoccupante pour précipiter l'agenda de la succession,planifié ces derniers mois.

Le successeur est connu puisqu'il s'agit de Mike Manley, qui était, jusqu'à présent, le responsable des marques RAM et surtout JEEP. Ce manager britannique a donc été préféré à Andy Palmer, (actuel Directeur financier du groupe) et à Alfredo Altavilla (Patron de FCA dans la zone Europe).

Âgé de 54 ans, Mike Manley était entré chez Daimler-Chrysler au début des années 2000, pour ensuite prendre la tête de Jeep en 2009, au moment de la crise du secteur automobile.

L'annonce constitue un petit événement puisque pour la première fois de son histoire, la marque Fiat ne sera pas dirigée par un italien. Un bouleversement qui sera confirmé par une assemblée générale extraordinaire des actionnaires, dans les semaines à venir.

Le clan Agnelli, s'est exprimé à travers John Elkann qui s'est dit «profondément attristé par l'état de santé de Sergio Marchionne: "Cette situation était inimaginable jusqu'à il y a quelques heures, et elle nous laisse tous un goût de profonde injustice » . « Le plan de succession annoncée aujourd'hui garantit le maximum de continuité possible », ajoute celui qui devient président de Ferrari. Louis Camilleri, jusque-là PDG du cigarettier Philip Morris propulsé directeur général de la marque au cheval cabré.

C'est donc la fin d'un règne de quatorze années durant lesquelles, Sergio Marchionne aura profondément changé le visage de Fiat. Pour le meilleur ou le pire selon les avis. A son arrivée, en 2004, Fiat est aux abois, mais les choix stratégiques du PDG du groupe Fiat, va permettre un redressement qui aboutira au rachat du groupe américain Chrysler (Chrysler, Dodge, RAM, Jeep), en deux temps, 2009 et 2014.

En 2015, Ferrari est introduit en bourse à Wall Street . La gestion de M.Marchionne aura au moins abouti à un désendettement du groupe, puisque depuis fin juin, Fiat-Chrysler ne doit plus un sou. Le premier dividende a même été versé aux actionnaires, cette année !

Le successeur de M. Marchionne, Mike Manley aura la lourde charge de mettre en mouvement le plan quinquennal du groupe. L'objectif de ce plan étant, rappelons le, de porter la marge opérationnelle de 6,3% à 10 %, avec une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires d'environ 7%, en insistant toujours plus sur les SUV, le secteur premium et sur les marques Alfa Romeo,JEEP et RAM. La position de M.Manley à la tête de Jeep jusqu'à présent, et à l'origine des bons résultats de la marque ne sont pas étrangers à sa désignation.

Néanmoins, l'horizon du groupe n'est pas, pour autant, sans nuages. Le groupe souffre, effectivement, d'un manque cruel d'investissement, conséquence prévisible de son rétablissement financier.
Fiat-Chrysler est en effet à la traîne de la course technologique enclenchée depuis quelques années dans le secteur. Qu'il s'agisse de plateformes, de moteurs, d'électrification ou d'assistances à la conduite... En l'état, on ne voit pas d'ailleurs très bien comment Fiat pourrait satisfaire aux objectifs CO2 qui lui ont été assignés par Bruxelles en 2020.

Charge au génie de Jeep, de trouver la solution quasi-miracle. Celle-ci passera sans doute par des partenariats, voire par une vente ou une fusion. Le groupe s'est déjà associé avec Google dans le véhicule automobile, et fait l'objet de rumeurs de fusions-acquisitions récurrentes depuis des années. Il faut dire que Sergio Marchionne avait tout fait pour.

Il conviendra enfin de trouver un avenir à Fiat, le grand laissé pour compte des années Marchionne.

#FCA