• franck

ALFA ROMEO EN FORMULE 1 ? POSSIBLE MAIS CE N'EST PAS POUR TOUT DE SUITE !


Il n'aura fallu que quelques paroles de Sergio Marchionne pour, encore une fois, enflammer les foules et laisser courir les rumeurs les plus folles... Mais qu'en est-il réellement ?

Il va sans dire que depuis quelques années le visage de la formule 1 a énormément changé. Composée de pilotes recrutés autrefois pour leur talent, la catégorie reine compte, aujourd'hui, de plus en plus de pilotes recrutés pour leur...argent. Un argent devenu vital pour la survie de certaines écuries.

Et à ce petit jeu, l'Italie, comme la France d'ailleurs, a vu le nombre de pilotes nationaux se réduire à peau de chagrin. Songez que les derniers pilotes à représenter l'Italie en formule 1 ont été Jarno trulli et Vitantonio Liuzzi en,,,2011 ! Et depuis, plus rien.

Alfa Romeo et la formule 1 ? c'est une très vieille histoire, qui remonte à la création même de ce sport en 1951, où Alfa Romeo a été la toute première écurie championne du monde, bien avant Ferrari ! Alfa Romeo a aussi été acteur en tant que motoriste, amis avec des résultats en deçà des attentes.

Depuis ? Plus rien. Alfa Romeo s'est retiré de la catégorie reine pour briller dans d'autres championnats, comme le WTCC avec les 155 et 156, par exemple. En route, les crises sont passées par là, ainsi que les nombreuses erreurs stratégiques qui ont conduit cette marque au « stand by » de ces dernières années, jusqu'en 2015 avec le lancement de la nouvelle berline Giulia, qui a marqué le départ de la nouvelle ère Alfa Romeo, faite d'un retour promis par ses dirigeant à ce fameux « esprit » Alfa Romeo .

En adéquation avec cette logique, Sergio Marchionne, a toujours été partisan d'un retour de la marque dans la catégorie reine. Les dernières déclarations de ce dernier vont encore dans ce sens ; M.Marchionne estime qu'un programme Alfa Romeo pourrait être idéal. En effet il a estimé qu' « Alfa Romeo pourrait devenir un bon terreau pour de jeunes pilotes italiens. Le meilleur, Giovinazzi, est déjà avec nous, mais il y en a d'autres, et ils ont du mal à trouver de la place. Alfa Romeo pourrait leur offrir cet espace ».

Il nous faut, cependant, tempérer cet espoir : Alfa Romeo en est à peine au balbutiement de sa nouvelle ère. La Giulia, a été très bien accueillie par la presse et le public, mais ses ventes vienne tout juste de débuter et il est encore trop tôt pour se prononcer sur un quelconque succès commercial. Même chose pour le tout premier SUV de la marque, le Stelvio, a peine présenté au salon de Los Angeles et pas encore commercialisé .

Avant d'envisager une quelconque implication en formule 1,il faudra du temps afin d'asseoir les finances de la marque. Sergio Marchionne en est d'ailleurs conscient car il a aussi insisté sur le fait que le développement de la gamme et le déploiement d'Alfa aux USA et en chine demeurait la priorité des priorités.

Il nous faudra encore du temps avant de revoir le Biscione serpenter les pistes de formule 1...

#ALFAROMEO #Formule1

12 vues