• franck

FIAT/CHRYSLER: VICTIMES DE LA LOGIQUE MONDIALE ET RÉGIONALE !


S'il y a deux orientations qu'il nous faudrait retenir de la conférence de presse de présentation du nouveau plan produit quinquennal (qui s'est tenu à Balocco le 1er juin dernier), ce serait, d'une par, l'effort porté sur les marques Jeep,RAM, Maserati et Alfa Romeo et, d'autre par, le silence assourdissant autour de Chrysler et de Fiat.

Alors certes, des annonces ont été faites concernant ces dernières, en matière d'électrification ou encore autour des gammes 500 et Panda, mais rien de comparable, ni d'aussi détaillé que ses consoeurs.

Pourtant Sergio Marchionne, CEO du groupe FCA, a bien tenté de défendre ce silence, jugeant que "les gens disent des bêtises" concernant Fiat et Chrysler. Mais la raison qu'il invoque pour justifier ce choix, loin de vouloir rassurer, a surtout eu l'effet inverse.

Pour M. Marchionne la raison de ce silence réside dans le fait que " cette présentation s'est concentrée sur les marques mondiales". La sentence est donc sans appel, Fiat deviendrait une marque régionale (Europe et Amérique latine), tandis que Chrysler se cantonnerait aux seuls États-Unis d'Amérique (Cela valait bien la peine de cloner les gammes Chrysler et Lancia, pour en arriver finalement à la limitation de la première aux seuls USA et à la disparition de la deuxième!).

Faisons remarquer, au passage, aux fatalistes,que Lancia, et son passé (ainsi que son ADN technologique d'avant garde) avait tous les arguments pour devenir, au sein de FCA, une concurrente pertinente et sérieuse à Tesla! Elle aurait donc pu renaître de ses cendres, en offrant des véhicules de niche,à la fois sportifs et électriques, de quoi l'ancrer durablement dans le 21 eme siècle...

Pour revenir à la marque américaine, le patron du groupe italo-américain estime que "Chrysler continuera à être pertinente aux États-Unis. Ne vous attendez pas à ce que ce soit une marque mondiale". Les rumeurs qui ont animé internet ces derniers jours au sujet d'une possible disparition de cette marque sont donc infondées (pour le moment ).

Une incertitude qui a été contredite par l'annonce de la commande faite par Waymo (filiale de Google dédiée aux véhicules autonomes) de 62 000 Chrysler Pacifica, afin de renforcer sa flotte de véhicules. Et même si aucun montant n'a été annoncé ou publié, on se doute qu'il s'agit de plusieurs milliards de dollars. Une bonne nouvelle pour Chrysler, doublée d'un regain de valorisation, surtout lorsque l'on sait que Waymo et Chrysler étudient la possibilité d'introduire la technologie Waymo au sein d'un véhicule FCA pour les particuliers. Une action qui, si elle se concrétise, constituerait une très bonne opération pour le groupe.

L'inquiétude reste, cependant de mise, lorsque l'on se penche sur les déclarations du groupe FCA, qui a indiqué qu'elle prévoyait d'investir en capital dans les cinq prochaines années, avant tout, sur les marques mondiales (notez Jeep, Alfa Romeo, RAM et Maserati).

En clair: on continue d'investir sur Fiat, Chrysler et Dodge (marques "régionales"), mais pas au même niveau que les marques "mondiales". Si l'opération consistait à rassurer la clientèle, ce n'est pas vraiment réussi.

#FCA #Fiat #Chrysler

33 vues