• Béatrice

FIAT: VERS UN RETOUR DE LA PUNTO ?


Les rumeurs abondent sur ce que sera l'avenir de Fiat après la fusion entre FCA et PSA. Le nouveau groupe Stellantis aura pour immense tâche d'optimiser les synergies pour enregistrer une croissance significative de ses marques sur le marché européen.


L'un des principaux projets de l'avenir de Fiat est représenté par la nouvelle Fiat Punto. Abandonnée par feu Sergio Marchionne, le projet semble être redevenu une finalité pour le constructeur italien. Selon les dernières rumeurs, également confirmées dans ces heures par divers organes de presse nationaux, Fiat reviendra sur le segment B du marché avec une berline traditionnelle qui, en fait, peut être considérée comme le successeur de la Fiat Punto.


Le nouveau modèle, comme on le sait, utilisera la plateforme CMP du groupe PSA. Sur cette plateforme, le groupe français a créé les nouvelles générations de la Peugeot 208 et de l'Opel Corsa, deux modèles phares des opérations du groupe en Europe et toujours aux premières places des palmarès des ventes de notre continent.


La nouvelle Fiat Punto ne sera pas fabriquée en Italie


FCA a récemment confirmé indirectement l'utilisation de la plate-forme CMP à ses fournisseurs pour l'usine de Tychy en Pologne. Selon les dernières rumeurs, la nouvelle Fiat Punto pourrait faire partie d'une nouvelle gamme du segment B des marques FCA qui verra le jour dans l'usine polonaise à partir de la plateforme CMP.



En fait, le nouveau groupe Stellantis pourrait construire deux modèles Fiat du segment B en Pologne (l'un de la sous-marque 500 et le second en tant qu'héritier de la Punto). Nous rappelons qu'au début de 2020, le numéro un de Fiat, Oliver François, a confirmé l'éventuel lancement futur de deux segments B de marque Fiat. Les indiscrétions de ces jours concordent donc sur ce que le gérant a dit ces derniers mois.


L'héritière de la Lancia Ypsilon devrait également naître de la même plate-forme. La marque Lancia, rappelons-nous, pourrait être au centre d'un plan de relance et d'une citadine de haut niveau et avec un secteur technique moderne prêt pour l'électrification, elle pourrait être le point de départ idéal de ce programme.


Un avenir électrique pour la nouvelle génération de Fiat Punto



La nouvelle Punto sera également électrique. La plate-forme CMP, en effet, garantit la possibilité de créer une variante zéro émission de l'héritier du segment B de la marque italienne. Une citadine électrique côtoierait la 500 zéro émission produite à Mirafiori qui restera, dans tous les cas, un modèle au caractère premium marqué, se différenciant clairement de la Punto.


Le secteur technique du nouveau segment B sera entièrement partagé avec tous les autres modèles que le groupe Stellantis construira en Pologne. De cette manière, les coûts de production seront réduits et le futur héritier de la Punto pourrait avoir toutes les références pour se tailler une place importante sur le marché européen.Le projet n'arrivera-t-il qu'en 2024?


L'un des points les plus intéressants concernant les nombreuses rumeurs de ces derniers jours sur l'héritier de la Punto concerne le moment du lancement. Selon les informations qui ont émergé (et à prendre avec précautions), en effet, la future Fiat Punto ne pourrait être prête qu'en 2024. Le nouveau groupe, en effet, devrait dans un premier temps se concentrer sur des modèles au caractère premium marqué, comme le nouveau segment B de la marque 500, pour s'inscrire des volumes de ventes plus élevés.


Ce n'est que plus tard, une fois la nouvelle ligne de production terminée et testée de manière approfondie avec le début de la production des modèles haut de gamme, que Stellantis pourrait démarrer la production de l'héritière de la Punto. La voiture conserverait le caractère «généraliste» qui distingue cette âme de la marque Fiat mais proposera un contenu moderne, en adéquation avec les besoins des utilisateurs.


Les nouveaux B-SUV de Stellantis pourraient être produits en Italie



Les citadines que Stellantis produira à partir de la plate-forme CMP pour les marques FCA seront produites en dehors des frontières italiennes. Il y a très peu de doutes sur cet aspect. Dans tous les cas, le nouveau groupe prévoit également une nouvelle génération de B-SUV construits à partir du CMP. Parmi les modèles à venir figurent l'Alfa Romeo B-SUV, et la nouvelle Jeep d'entrée de gamme.


La création d'une «500 XL» est également possible, qui remplacera à la fois la 500L et la 500X, ainsi qu'une Lancia B-SUV. Ces modèles devraient tous être produits en Italie. Dans le passé, il a été question d'une nouvelle ligne à construire dans l'usine de Melfi où, à l'avenir, la production des générations actuelles de 500X et Renegade prendra fin, des modèles qui sont déjà entrés dans la deuxième partie de leur cycle de vie.


Bien entendu toutes ces éléments ne relèvent, pour l'instant, que du domaine des rumeurs. Plus de détails sur ces nouveaux projets n'arriveront que dans le courant de 2021, après que la fusion entre FCA et PSA sera terminée et que le groupe Stellantis deviendra réalité.