• Ben

ALFA ROMEO:JUSQUE 5 MODELES EN 2025 !



Le 17 septembre dernier Jean-Philippe Imparato, dirigeant d'Alfa Romeo , accordait une interview sur la chaine BFM Business, au cours de laquelle des détails intéressants ont émergé sur ce que pourrait être l'avenir d'Alfa Romeo. En fait, ces déclarations sont dans la droite ligne des propos exprimés par le PDG de la marque à plusieurs reprises, mais avec le recul de quelques mois ,depuis sa nomination effective, elles deviennent de plus en plus insistantes et utiles pour tracer un semblant d'avenir de la marque.


On peut dire que le siège qu'Alfa Romeo a inauguré à l'intérieur du siège du Centro Stile, n'a pas chômé pour élaborer une relance utile à la marque milanaise, ainsi que les bénéfices et la qualité de ses futurs produits. Avec les observations, toujours plus nombreuses, du futur Alfa Romeo Tonale se succédant presque quotidiennement, Alfa Romeo semble retrouver de petites doses de lymphe vitale.



Le nouveau C-SUV du Biscione sera la base d'une relance qui commence à partir de 2022. Mais précisément l'Alfa Romeo Tonale représente, aujourd'hui comme aujourd'hui, le dernier produit né de la gestion précédente, par feu FCA, de la marque, bien qu'il ait été profondément revu avec l'arrivée dans Alfa Romeo de Jean-Philippe Imparato. Situation qui a encore prolongé les temps de développement (déjà longs) de ce modèle. La Tonale inaugurera donc la première phase d'un renouvellement complet de la gamme qui, à partir de 2022, amorcera une véritable révolution en plusieurs phases.


L'intention semble être d'introduire un nouveau modèle chaque année, à partir de 2022. L'objectif est de réaliser une gamme la plus complète possible pour ramener une marque valable dans le monde entier.


L'Alfa Romeo Tonale est déjà considéré par les magazines spécialisés comme l'un des modèles les plus attendus de 2022. Le renouvellement de la gamme Alfa Romeo commencera précisément à partir du C-SUV. qui devrait pouvoir revoir les volumes de vente à la hausse, du moins dans le domaine qui concerne le Vieux Continent, qui aujourd'hui , ne nous le cachons pas, sont en berne.



Avec le Tonale s'ouvrira donc une nouvelle ère, composée de lancements qui devraient garantir une fréquence d'un modèle par an pendant au moins 3 ou 4 ans. De cette façon, l'actuelle "gamme" devrait se renforcer, qui ne peut aujourd'hui compter que sur deux modèles.


Bien que le futur B-SUV raisonné à l'époque de FCA n'ait pas encore été confirmé, aucun problème ne devrait se poser en ce sens. Dans ce cas, il devrait s'agir d'un B-SUV avec une plate-forme partagée avec d'autres modèles (le CMP dérivé de PSA) qui sera construit dans l'usine polonaise de Tychy.



Il semble qu'il faille également s'attendre à l'introduction des nouvelles générations d'Alfa Romeo Giulia et Stelvio, probablement sans passer par un restylage qui aurait dû arriver cette année mais dont on ne sait rien. Certaines hypothèses avaient également rouvert la route de la Giulietta en exploitant la nouvelle architecture sur laquelle reposent les Peugeot 308 et Opel Astra.


Le lancement d'un modèle segment E inédit ou d'une voiture de sport pouvant faire revivre des noms emblématiques comme GTV, des conditions qui semblent chères à l'idée de Jean-Philippe Imparato, ne sont pas à exclure, mais ne seront pas la priorité de la marque pour le moment. ces modèles de niche ne dégageant pas assez de bénéfices. Comme à son habitude, le plan industriel attendu d'ici la fin de l'année pourrait proposer des conditions extrêmement importantes pour une Alfa Romeo en quête de rédemption.

701 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout