• Ben

ALFA ROMEO : LA CHUTE CONTINUE EN EUROPE


Les mois se suivent et se ressemblent pour Alfa Romeo, qui poursuit sa régression sur le marché européen.

Le plus inquiétant est que cette baisse concerne l'ensemble de la gamme du Biscione. Seul le SUV Stelvio limite quelque peu la casse, confirmant au passage que le segment des crossover reste la voie de l'espoir pour Alfa Romeo, en dépit du chagrin des puristes.

Comme le confirment les données publiées par Carsalesbase, donc, l'Alfa Romeo Stelvio, bien qu'en légère baisse, se défend bien et a vendu en janvier un total de 2 215 unités vendues en Europe, enregistrant une baisse de 4% par rapport aux résultats obtenus. en janvier dernier. Les résultats obtenus par le Stelvio sont néanmoins largement inférieurs de ceux de ses principaux rivaux.

Le marché des SUV premium du segment D en Europe est mené par le Mercedes GLC qui, malgré une chute de 15%, s'est tout de même écoulé à 9 000 unités vendues en janvier, soulignant le gouffre creusé avec le Stelvio. Il convient également de noter les presque 8 000 unités vendues de la BMW X3, qui occupe le deuxième rang sur le marché, et les près de 7 000 de la Volvo XC60. Petite consolation, le Stelvio dépasse le Range Rover Velar, plus cher (2 000 unités vendues), le Porsche Macan (1 700 unités vendues) et le Jaguar F-Pace (1 600 unités).

La catastrophe nous vient de la berline Giulia, qui connaît une chute vertigineuse de ses ventes. En effet, la berline italienne n’a vendu que 895 unités vendues en Europe au cours du mois de janvier, enregistrant une baisse en pourcentage de 46% par rapport aux données collectées au cours du même mois de l’année dernière.

Des résultats très négatifs qui ne sont aucunement comblés par ceux de la compacte Giulietta. Le segment C de la société italienne, qui vient de recevoir un énième restyling, qui s'apparente plus à un replâtrage qu'autre chose, a vendu un total de 1 668 unités au cours du mois de janvier en Europe. Ce résultat se traduit par une baisse de pourcentage de -39,8% par rapport à la même période de l’année dernière. Il est vraiment temps pour cette compact de passer le relais. Un relais qui semble toutefois bien hypothétique.

La liste noire se conclu avec les malheureuses 153 unités vendues de MiTo, atteintes en fin de carrière mais toujours présentes sur le marché avec les derniers lots de production, et les 28 unités de l’Alfa Romeo 4C (en baisse de 12%).

Gamme vieillissante, absence de relève, absence de la marque de certains secteurs clés du marché. L'avenir radieux promit par l'ancien CEO du groupe FCA Sergio Marchionne, pour Alfa Romeo, a fait long feu. Malgré deux nouveautés réussies et salués par l'ensemble du milieu automobile, la marque milanaise n'a retrouvé que brièvement la dynamique du succès. Il est vraiment temps que le Tonale arrive....mais quand ?

#ALFAROMEO

91 vues0 commentaire