• Greg

LANCIA FÊTE TRISTEMENT SES 112 ANS !


Qui se rappelle de Lancia aujourd'hui ? Hormis les passionnés, dont vous faites parti chers lectrices et lecteurs, peu de monde aujourd'hui a entendu parler de cette marque pourtant mythique, qui a tant apporté à 'industrie automobile.

Créée en 1906,à Turin, par Vincenzo Lancia, la marque éponyme se forgera une réputation d'excellence et d'innovation technologique, qui fera sa légende. Autre pan de son aura, Lancia marquera surtout les esprits par ses exploits sportifs, notamment en rallye, avec les célèbres Fulvia Coupé, Stratos,Beta Monte-Carlo et Delta S4 et Intégrale, qui rapportèrent 10 titres mondiaux à la marque turinoise.

Refaire entièrement l'histoire de Lancia demanderait des pages. Mais,globalement,en dehors des erreurs de gestions qui auront conduit Lancia dans l'escarcelle de Fiat, le rachat de Lancia par l'autre constructeur turinois, au début des années 2000 va sceller le sort de cette marque,que Fiat se révélera incapable de gérer.

La coexistence avec une autre marque de luxe et à la forte réputation comme Alfa Romeo, va se révéler très compliqué pour Lancia qui ne trouvera jamais sa place dans le groupe. Lancia sera victime de choix stratégiques tous plus hasardeux les uns que les autres.

Le choix du marché du luxe va se faire avec l'arrivée d'une Thesis aussi baroque qu'énigmatique pour le marché, qui ne trouvera jamais son public, puisqu'elle ne se vendra qu'à 25 000 exemplaires à peine en 7 ans ! Lancia persévérera dans le secteur avec des tours de passe-passe, comme les Musa (dérivée de la Fiat Idea) et Phedra. Et que dire de la nouvelle Delta, qui reviendra en abandonnant totalement ses aspirations sportives pour des lignes trop originales et éloignées de l'esprit « Delta » .

Le rachat de Chrysler par Fiat, va enfoncer encore plus Lancia. La direction fait l'erreur de trop. Faisant disparaître la marque Chrysler du marché européen, elle va tout simplement rebadger les modèles américains avec le logo Lancia. Une catastrophe pour Lancia qui se retrouve avec une gamme à des années lumières de son ADN....Arrivera ce qui devait arriver, Lancia se retrouve sacrifiée des futurs plans produits, au profit d'Alfa Romeo et Maserati, ne survivant que sur le seul marché italien, et avec un unique modèle, l'Ypsilon qui réussit pourtant l'exploit, en 2017, de détenir la deuxième place des ventes de voitures citadines (60 000 ventes) !

Lancia n'a clairement pas d'avenir pour le boss du nouveau groupe FCA,Sergio Marchionne, qui acte la mort de cette marque de légende. Aujourd'hui, la production de l'Ypsilon, dernier modèle sur le marché pourrait, d'ailleurs, tout simplement être arrêtée en 2019.

Bien entendu de nombreuses rumeurs avaient annoncé un rachat de Lancia par le chinois GAC, ou encore sa transformation en une sorte de Tesla italien,sur le marché de l'automobile électrique. Les récents concept de Stratos et Delta revisités avaient aussi donné du baume au cœur des fans de la marque, espérant une quelconque renaissance. Mais depuis, plus rien.

Dernier infime espoir peut-être avec l'arrivée de Mike Manley à la tête du groupe, dont les visions pour le groupe divergent de celles de son prédécesseur. La présentation, jeudi prochain, à Mirafiori, plan italien du groupe pour 2022, définira le futur des usines automobiles italiennes et peut-être de Lancia...

#Lancia

35 vues