• franck

ALFA ROMEO : LES VENTES N'INQUIÈTENT PAS REID BIGLAND !


Que l'on aime ou pas Alfa Romeo, force est d'admettre que cette marque sait faire parler d'elle. Qu'il s'agisse des modèles eux-même ou des choix stratégiques opérés, la marque ne laisse jamais indifférent.

Plusieurs observateurs du marché automobile ont mis en avant les chiffres de ventes décevants de la berline Giulia, au dessous des attentes exprimées par le Patron du groupe FCA Sergio Marchionne.

La Giulia a séduit 19 000 clients environ en Europe, en un an environ, et un peu moins de 2 500 aux États-Unis. Pour ce dernier marché, il a été souligné que les ventes de la berline italienne accusaient un retard important par rapport à ses rivales directes (et désignées) allemandes.

Interrogé sur ce sujet, le Patron d'Alfa Romeo, Reid Bigland, ne s'est guère montré préoccupé par ces résultats. Ce dernier a, en effet, précisé qu'il fallait tenir compte de la jeunesse de ce modèle (à peine un an), ainsi que du défi de redéfinir à Alfa Romeo une nouvelle image, dans un secteur premium à la concurrence particulièrement vive et à la clientèle très exigeante. Un défi qui prendra du temps.

Et Reid Bigland de préciser qu'il ne s'attendait pas à des chiffres de vente élevés au départ. Pour lui, la croissance d'Alfa Romeo sera lente mais pérenne.

M.Bigland a déclaré qu'Alfa Romeo travaillait à la reconquête de nombreux marchés, dont certains longtemps délaissés par celle-ci et où tout est à reconstruire. Pour le patron d'Alfa Romeo, il faudra regarder l'ensemble des indicateurs afin d'évaluer les succès et échecs. Cependant les chiffres évoqués ne doivent pas inquiéter.

L'arrivée de nouveau modèles, sur de nouveaux segments (dont certains clés et jusqu'ici inconnus de la marque) devrait, selon le dirigeant américain, permettre à Alfa Romeo une relance définitive.

L'avenir nous le dira....

#ALFAROMEO

103 vues