• franck

RETOUR D'ALFA ROMEO : IL FAUDRA BIEN PATIENTER DEUX ANS DE PLUS .


L'année 2015 avait pourtant bien commencé pour Alfa Romeo : Une annonce d'un plan de relance ambitieux ayant pour objectif la commercialisation de 400 000 véhicules d'ici 2018, l'injection de près de 5 milliard d'euros d’investissement dans la relance de la marque au Biscione, et, pour finir, la présentation d'une Giulia Quadriofglio aux spécifications techniques très alléchantes, avait de quoi remonter le moral des alfistes et donner de quoi espérer pour l'avenir...

Mais il faut croire que le sort semble s'acharner sur la tentative de retour d'Alfa Romeo, car , après que le web ait laissé s'échapper des rumeurs quant au retard de lancement des dix huit nouveaux modèles promis, voilà qu'un document remis aux investisseurs rend malheureusement officiel ce retard.

Le contenu du document aborde en premier lieu la santé financière du groupe FCA. L'analyse de celle-ci associe Alfa Romeo. Si le document assure que l'échéance de 2018 reste le seuil des objectifs à atteindre en termes de ventes, il précise que le lancement de nouveaux produits accusera un retard. Décision fondée sur le contexte en Chine, avec un marché qui serait peu favorable, accompagné du déploiement, jugé encore insuffisant, du réseau de distribution.

Le document renvoie la commercialisation de tous les nouveaux modèles à 2020. Le flou subsiste, néanmoins, sur les modèles qui seront concernés par ce décalage. Un temps concernée par ce retard (toujours selon les rumeurs!), la Giulia semble aujourd'hui être sur les starting blocs pour 2016. D'aucuns pensent, en interne, que le modèle pourrait même être commercialisé dans la foulée du salon de Genève 2016.

Si la volonté de relance de la marque semble réelle, il n'est pas sûr que les décisions, pour le moins hasardeuses, quant à la commercialisation des nouveaux modèles, sans cesse repoussée, soient en mesure de donner un sentiment de sérieux vis à vis des hypothétiques clients...

#Alfaromeo #FCA